Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Rimatouvent



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Catégorie : DIVERSCliquez ici pour lire tous les poèmes de la catégorie:DIVERS

Arithmétique désastreuse




Comme sa puberté ne montrait pas de hâte
Gontran aurait voulu un plaisant instrument
il alla dans les bois voir la sorcière Agathe
Que l’on disait experte en agrandissement.

D’un grimoire magique ayant tiré un sort
Elle dit au garçon il vous y faut soumettre
Vos débuts sommeillant vont trouver leur essor
Et paf ! Sa chose fit quarante centimètres.

Gontran, d’abord séduit, vit hélas qu’à l’usage
La longueur excessive était un piètre atout
Il effrayait un peu ce qui pour un hommage
Décourageait souvent le désir le plus fou.

Bref, il dit à Agathe épargnez moi l’excès
Il faut me ramener à la juste longueur
Une taille flatteuse amenant au succès
Suffirait aux échanges amenant au bonheur.

Ce souhait est complexe et je ne puis rien faire
Mais je connais la fée au savoir étendu
Qui pourrait inciter votre chose à vous plaire
Lui donnant un format tout à fait répandu.

La dame à la baguette étonnée tour d’abord
Voyant l’objet tendu dit votre sorcière
A du sur l’élixir faire un notable effort
Des dosages des sorts elle perd la manière.

Je vais vous confier à ma docte consœur
Qui mettra votre objet à vos dimensions
Par cinq centimètres elle ôte une longueur
Quand elle répond non à une question.

La fée était bronzée alors il lui demande
Viendriez-vous, madame, d’un pays de grand nord
Elle répondit non et le mot qui commande
Ôta cinq centimètres a l’objet sans remord ;

Obtenant deux réponses, de suite, soustractives
Il se dit il me faut un non de plus en tout
Je serai champion sans audaces excessives
Vint cinq centimètres ne se voient pas partout

Il demanda alors à la fée son accord
Madame un dernier non me serait bénéfique
Un cent de roses rouges couronnerait vos sorts
Non, non, non, non, et non, car j’y suis allergique !

Moralité

Il ne faut pas forcer les talents de nature
Car le rythme du temps n’est que fatalité
Les fées ont quelques fois une désinvolture
Ne les protégeant pas de quelque absurdité.





Ecrit par Rimatouvent
Tous droits réservés ©



*

Il y a actuellement 37 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [4]:
Licorne. Fasya. Verbo. Anemone.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [68]:
Licorne. Violette. Rickways. Jjnad. Jmd. Lo. Tonindulot. Lili. Pierre. Machajol. Oxalys. Colline. Guy. Evemarie. Nostahrj. Royam. Lasource. Ann. L_ Alb_Atroce___. Muserhode. Louis. Isa la Bella. Fasya. Jenesuisrien. Stapula. Epervier. Lefebvre. Marcek. Joa. Verbo. Jamespx. Thierrycabot. Salus. Lucie. Eolia. Claudel. Mijo. Anemone. Pilar. Mahea. CreepyBrain. Aurorefloreale. Leonard. Arcane. Nihilisteo. Guigui90000. Jpfras. Yanis abrous. Isabelle Chevalier. Coeur de poete . Martial. Amon 1er. Typique. Ouakaman. Laurent7869. Andre. Franklino. Noiressaim. Bleu Horizon. SteveMtl. Aerospleen. Coroner. Mercurocrom. Mixka. Eti. Ivanitch. Melodie. Ericd.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Ericd. Ivanitch. Melodie. Eti. Tesla. Ouroboros. Spalmaer. Coroner. Anae. Mixka. Tibo. Mercurocrom. Wizz. Pierre wattebled. Alone. Titoanna1. Angelin. Guillaume Rindelaire. Isidore2017. Aerospleen.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924